Le Belge chez les Français

Aujourd’hui, je vous parle des folles aventures d’un Belge qui va passer son week-end en France. Comme vous le savez (ou pas), je suis Champenoise 🙂 Les Belges ont tendance à dire qu’ils aiment la France, mais surtout sans les Français. Mais enfin… pourquoi tant de haine ? Allez zou, je partage mon point de vue !

le-belge-chez-les-français

Le Belge qui va passer son week-end en France

Le Belge va devoir changer ses petites habitudes. Ici, il va devoir conduire à 130km/h sur l’autoroute, autoroute qu’il va devoir payer cher, très cher, il va troquer ses septante et ses nonante pour des soixante-dix et quatre-vingt-dix … Il va également devoir adapter son porte-monnaie lors de ses sorties, parce qu’en France une demi de 1664, c’est le prix de 10 pintes de chimay au Belga !

Mais le Belge devra surtout se préparer aux blagounettes de ses voisins Français, et de leurs questions sur ces Belges qu’ils disent adorer, et sur la Belgique, ils-ont-entendu-dire-que-c’était-super-cool-mais-ils-n’y-ont-jamais-mis-les-pieds-car-il-fait-trop-froid-là-bas.

Donc, selon des études ethnologiques hyper sérieuses, au cours d’un week-end en France, le Belge entendra 182 fois le Français lui demander si « il aime les frites UNE FOIS ? », au moins 26 fois on lui demandera si les choux de Bruxelles viennent vraiment de Bruxelles et on lui fera 578 fois l’imitation de François Damiens qui s’est fait car-jacker place Poelaert. (NDLR : Le Français adore François Damiens, et encore plus Dikkenek qu’il connait par cœur – même si il n’y comprend que 10% des inside-brusseleir-jokes du film). Petites variantes, on lui demandera s’il y a du bon vin en Belgique, du bon fromage, on lui demandera à quel point les hivers sont rudes « là haut », assimilant le plat pays au Groenland, et oui les gars, c’est le Noooord !

Et le Belge se contentera de sourire gentiment, en se disant que les français sont vraiment, mais alors vraiment des grosses clettes.

le-belge-chez-les-français-1

Bien le bonjour de la part d’une Française qui s’est fait insultée de sale camembert au moins 5246543243687 fois depuis son arrivée en Belgique, mais qui vous pardonne, car c’est de bonne guerre 🙂



Julie (contributrice)

Champenoise depuis sa plus tendre enfance, l’excès de bulles a fait voler Julie jusqu’à Bruxelles. Elle dessine des BD anecdotes pour faire sourire les copains & pour votre plus grand plaisir.

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire