Réalisez des fruits secs et des chips de légumes vous-même

Je suis une adepte des fruits secs et des chips de légumes alors quand on m’a proposé de tester un déshydrateur de fruits & légumes, je n’ai pas hésité une seule seconde 😀 . Je trouve ça super sympa de pouvoir réaliser ces petites douceurs soi-même (abricots secs, raisins secs, pruneaux, dattes,…) car elles coûtent généralement très chers au kg. Allez zou, je vous explique tout !

Pourquoi déshydrater des aliments ?

Il s’agit d’une ancienne méthode de conservation. En effet, la déshydratation consiste à éliminer, en partie ou totalement, l’eau contenue dans un aliment. Les fruits et légumes peuvent être conservés dans des bocaux ou des sacs hermétiques, à l’abri de la lumière et de la chaleur, environ un an. Cela permet de consommer des fruits & légumes hors-saison sans nuire à la planète. Si vous avez un potager, cela vous évite de devoir tout manger rapidement, consommer ce que vous voulez maintenant et conserver le reste pour plus tard. J’avoue que ça sonne très « bio, bobo » tout ça 🙂 .

Concrètement :

– On maintient la saveur originelle
– Les aliments sont prêts à être consommés (contrairement à ce qu’on décongèle)
– Déshydrater des produits achetés en pleine saison, mangez toute l’année à bas prix
– Le volume des aliments déshydraté diminue jusqu’à 90%, ce qui réduit considérablement l’espace nécessaire au rangement. Pour info : un panier de 10 kilos de tomates fraîches donne environ 1 kg de tomates séchées 😉

Avec quoi consommer ces aliments déshydratés ?

Ils peuvent être ajoutés dans des pâtes de cakes salés (tomates, poivrons…), des gâteaux (pêches, abricots…), des riz au lait (pommes, poires, raisins…), des clafoutis (figues, bananes, mangues…), des mueslis (fraises, framboises, kiwis…) et bien d’autres 😀 .

Il est également possible de déshydrater de la compote afin d’obtenir une pâte de fruit tendre et souple sans sucres ajoutés 😀 . Le plus simple est de l’étaler sur le papier en silicone afin de pouvoir ensuite la découper en bandes, en carrés… dans du muesli, c’est délicieux !

Comment fonctionne un déshydrateur ?

Pour ma part, j’ai testé le déshydrateur Excalibur 5 plateaux sans minuteur. Pour déshydrater des fruits & légumes, il suffit de disposer les aliments pelés et coupés en petits morceaux sur les plateaux puis l’appareil va envoyer de l’air chaud qui se refroidit au contact de l’aliment et se charge en humidité avant d’être rejeté. Le processus de déshydratation prend en moyenne entre 4 et 8h, à une température comprise entre 30 et 70°C environ.

Et niveau consommation électrique ?

Parce que laisser tourner la bête durant 4 à 8h, ce n’est pas rien ! Figurez-vous qu’un déshydrateur consomme 5 à 6 fois moins qu’un four traditionnel. Du coup quand j’utilise le déshydrateur Excalibur 5 plateaux pendant 8 heures, ça consomme environ autant qu’un four en 2 heures.

Le prix ?

Le déshydrateur que j’ai testé coute 289€. Pour être honnête, je n’en ai pas une utilité assez importante que pour investir ce prix-là. Je pense que cela vaut le coup pour les familles nombreuses et les personnes qui possèdent un potager 😀 . Pour ma part, si j’arrive à maintenir une plante en vie plus d’un mois, c’est déjà une belle victoire, je suis encore bien loin d’un potager avec mes fruits & légumes que je déshydrate moi-même.

Que peut-on déshydrater ?

A peu près tout ! Pour ma part, j’ai uniquement testé des fruits et des légumes, mais il est également possible de déshydrater des plantes et des herbes aromatiques, pour en faire des tisanes ou des condiments. Théoriquement, on peut même déshydrater de la viande ou du poisson 😉

Pour conclure, je trouve ça vraiment sympa mais je n’ai pas la patience pour ce type d’appareil. C’est un peu comme faire de la confiture soi-même, une fois toutes les six lunes, en hobby, c’est sympa mais sinon je n’ai pas le temps 😀 Et vous, avez-vous déjà testé ce type d’appareil ? Vous en pensez quoi ?



Laurence (rédactrice)

Je suis une jeune bruxelloise passionnée par les voyages, les découvertes culinaires et les objets geek en tout genre. Je suis également shopping addict mais je me soigne.

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire