Ce qu’on ne vous dit pas sur les plans à trois

ll y a des choses dans la vie qu’il vaut mieux préparer, comme un plan à trois parce que cela ne se passe pas toujours comme on l’avait imaginé. Pour ma part cette expérience est à classer dans les souvenirs à oublier. Alors, avant d’effacer littéralement cette anecdote de ma mémoire, j’ai décidé de partager avec vous ce moment embarrassant de ma vie et de vous donner quelques conseils pour ceux qui auront envie de tenter l’expérience.

plan-a-trois-anecdote

8 conseils pour réussir son plan à trois

1. Vous n’êtes pas dans un porno. Il faut de la confiance et de la délicatesse pour qu’un plan à trois soit réussi.

2. Ça peut être un peu déroutant: que faire de son corps, quelle position privilégier pour que personne ne se sente floué ? Plutôt levrette ou missionnaire ? Au-dessus ou en-dessous ? Il faut mettre au clair ce que vous êtes prête à faire, mais aussi à voir. Certains couples vivent mal le fait que leur partenaire s’en donne à cœur joie avec l’autre, d’autres s’en délectent. Alors, quel type de couple êtes vous ? Ce genre de questions, il faudra vous les poser avant, et à foison, et se dire clairement ce qu’on peut faire ou pas. Pas besoin de tant expliciter si vous êtes trois sexfriends sans plus d’attaches…

3. N’ayez pas peur de rire. Le rire peut décoincer l’ambiance. Faites preuve de légèreté si les choses ne se déroulent pas comme prévu.

4. Un petit verre de vin ou tout autre alcool fera l’affaire. En cas de trac soudain, ça peut franchement aider pour commencer les festivités. On ne vous dit pas d’abuser de la boisson…

5. Le maître mot de cette partie de jambes en l’air hors du commun : l’attirance et l’excitation. Dans un trio, il existe le risque que deux personnes ne soient pas attirées l’une envers l’autre. Elles reportent alors toute leur attention sur la troisième personne, clairement sous pression.

6. Restez ouverte d’esprit. Vous n’avez jamais embrassé de fille avant ? C’est le moment d’essayer ? Si vous vous braquez et que vous ne voulez pas tenter de nouvelles choses, votre plan à trois sera un flop absolu.

7. Ne laissez personne de côté. Même si vous êtes en pleine action avec l’une des deux personnes, assurez-vous de rester en contact physique avec la troisième. Elle n’est pas venue juste pour applaudir le spectacle.

8. Le préservatif est obligatoire. Même si vous connaissez tout le monde.

plan-a-trois-conseils

Si vous ne voulez pas que votre plan à trois soit un désastre …

1. Oubliez le trio: vous-votre Chéri-votre meilleure amie. Vous ne la regarderez plus jamais de la même façon et vous risquez d’imaginer que votre homme la drague en permanence. Pour éviter la jalousie au quotidien une fois votre petite affaire réglée, optez pour un(e) inconnu(e).

2. Ne faites pas un plan à trois pour faire plaisir à votre mec, à une amie,… ça ne sera que plus difficile si vous n’en n’avez pas envie.

3. Ne vous lancez pas tête baissée sans aucune discussion au préalable avec les personnes concernées. Ce n’est pas en plein action qu’on commence à poser dix mille questions.

4. Cette position vous déplait ? Vous fait mal ? Vous êtes mal à l’aise et souhaitez arrêter ? Dites-le ! Jouez la carte de l’honnête, il est inutile de vous dire “je vais avoir l’air nunuche/trouillarde si j’arrête tout maintenant“.

vicky cristina barcelona

N’en déplaise à certaines, je partage avec vous ma tentative de plan à trois (qui entre nous, était un désastre) :

Un soir durant un séjour au USA, nous sommes sortis mon mec et moi pour aller boire quelques verres dans un bar. Le début de soirée ne laissait vraiment pas présager cette nuit de folie mais après quelques cocktails, la magie commençait à opérer. Nous avons commencé à danser collé-serré. Vous voyez cette danse qui me fait penser à un chien qui se frotte, celle qui exprime clairement l’envie de sexe. C’est à ce moment là que nous avons été abordé par un charmant jeune homme qui nous invitait à continuer la soirée dans un autre endroit. Bien évidemment quand on est bourré, tout est prétexte pour continuer à boire et puis quand l’invitation vient d’un mec super canon ce qui soit dit entre nous est rare de nos jours, on se doit d’accepter, faut toujours rester poli n’est-ce pas…

Dans le taxi, la température commençait à grimper, c’est la partie la plus excitante, on ne sait pas vraiment ce qu’il va se passer, il y a des regards échangés, des sourires timides, des envies de plus… Ce n’est pas tous les jours qu’on se fait draguer ouvertement par un mec dont le corps et le sourire sont une provocation permanente.

En réalité, nous n’avons jamais trouvé le lieu de la soirée, à la place nous avons eu le droit, je dirai même le privilège, d’une invitation sur son yacht privé, et ça c’est la grande classe, celle qui fait basculer toutes les hésitations dans votre petite tête.

Au final, je n’ai pas réussi à gérer mes émotions, ce n’est pas évident de se donner CORPS et âme dans un trio. Un plan à trois, ce n’est pas un prétexte pour coucher avec un autre homme, devant votre homme, non ce n’est pas comme ça que cela fonctionne, c’est important de laisser une part importante à l’autre, c’est un moment de partage entre trois personnes. Heureusement, dans un moment de lucidité, venu de très très loin, j’ai réalisé, vu la tête que faisait mon compagnon, que cela ne se passait pas du tout comme il l’avait imaginé, j’ai flippé et je me suis rétractée. Pas facile d’aller jusqu’au bout, franchement même bourrée, la doctrine de l’école catholique avait fait son œuvre, je ne me sentais plus si ouverte que ça.

J’ai pris une grande respiration et j’ai décollé mes lèvres et mon corps du beau brun, j’ai attrapé mes vêtements, pris mon homme qui soit dit en passant, n’était pas contre l’idée de rester en mettant au clair quelques détails pratiques, bien sûr, mais je ne voyais pas trop l’intérêt d’être trois donc je suis partie aussi vite que j’ai pu. Une heure plus tard, nous étions de retour à l’hôtel, j’étais tellement bourrée que je me suis endormie avant que la culpabilité ne fasse son effet

Le réveil fut magique, je me suis réveillée telle une fleur en oubliant les moindres détails de la veille jusqu’à ce que je vois son visage, un visage qui me rappelait vaguement quelque chose. Et là, je n’ose même pas imaginer la tête que j’ai faite en essayant de me remémorer ma perversité de la veille, je ne savais plus trop pourquoi et encore moins comment, je savais seulement que j’avais foiré …

Avec le recul ce qui me fait le plus mal c’est de me dire que même la coincée dans 50 nuances de Grey aurait fait mieux que moi.

Alors ça vous tente ? Vous avez déjà essayé ?
Vous en pensez quoi ?



Hanane (contributrice)

Djendou pour les intimes, c'est la reine de la poisse. Un personnage haut en couleur. Elle est passionnée par Francis Cabrel et adore également le cynisme. Elle contribue au blog entre 2 verres.

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire